Elections fédérales 2011 : analyse et revue de presse

Résultats généraux des élections fédérales 2011 - Conseil national EF2011 PS UDC PLR Verts PBD
Répartition des sièges au sein du conseil national. Comparaison 2007-2011. Source : procès-verbaux de la chancellerie fédérale.

Le visage du parlement dès la rentrée politique sera bien différent de ce prédisaient les sondages électoraux (# article du 24 heures « Les sondages se sont encore plantés »). L’importance de la croissance des partis centristes issus du PLR (les Verts-libéraux) et de l’UDC (le PBD) y avait en effet été sous-estimée. De même, la « claque » reçue par le premier parti de Suisse (# article du Blick « Blochers Schlappe ») étonne : les observateurs étaient en effet nombreux à penser que l’UDC dépasserait 30 % des voix, un record (# article du 24heures : « L’UDC va-t-elle atteindre la barre des 30% ? »). Résultat : le parti de Zottel ne reçoit que 26.6 % des voix (28.9 % en 2007) et perd pas moins de 8 sièges.

sièges au conseil national - élections fédérales 2011
Cliquez ici pour voir tous les RESULTATS.

En terme de sièges, les pertes des Verts sont également spectaculaires (-5 sièges), notamment parce que le parti était déjà relativement peu représenté au parlement (avec 15 sièges, il reste toutefois devant les Verts libéraux qui en obtiennent 12).

Ceci étant, même si elles ne se concrétisent pas par de grosses pertes de sièges, le déclin des deux formations traditionnelles de centre-droit, le PLR et le PDC, sont largement confirmées par les pourcentages de voix obtenues. En effet, alors que les 5 sièges perdus par le PLR et les 3 sièges de moins du PDC ne couvrent pas les unes des journaux, leurs pertes de 2.6 % (PLR) et de 2.2 % (PDC) des voix en font les discrets perdants de ces élections.

Du côté du PS, le second parti de Suisse, le score en termes de pourcentage est inférieur aux espérances (-0.8% par rapport à 2007) mais ne se traduit pas par une diminution de sa représentation à la chambre basse. Au contraire, le Parti socialiste gagne 3 sièges supplémentaires, sans toutefois réussir à modifier l’équilibre gauche-droite du conseil national puisque ces gains se font en partie au détriment d’autres formations politiques de gauche.

Alors que les partis terminent de faire leurs comptes, préparent le deuxième tour pour le conseil des Etats et pansent leurs blessures d’amour propre (article de la Tribune de Genève : « Les vedettes ont souvent connu la défaite »), tous les regards sont déjà tournés vers une échéance primordiale : l’élection du Conseil fédéral du 14 décembre. Alors que le parlement s’articule désormais autour d’un centre-droit plus fort (article du 24 heures : « Une bipolarisation affaiblie »), les observateurs s’interrogent sur la composition du Conseil fédéral (revue de presse du 24 heures : « La presse alémanique s’interroge sur le ‘nouveau centre' ») : Evelyne Widmer-Schlumpf (PBD), dont le parti vient de réaliser un excellent score, restera-t-elle au gouvernement ? Si oui, au détriment de Johann Scheider-Amman (PLR) ? (article du Matin : « Qui sera sacrifié au Conseil fédéral ? ») Réponse dans un mois et demi.

Tableau mis à jour avec les deux tours d’élections au conseil des Etats (cliquez pour agrandir) :

Eidgenössische Wahlen - Elections fédérales - 2011
Eidgenössische Wahlen 2011 : Gesicht des Parlaments (NR + SR) / Elections fédérales 2011 : Visage du Parlement (CN + CE)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s