Ecoles … mais encore ?

Leysin met ses écoles internationales en avant. Quand pourra-t-elle en faire autant de ses écoles publiques ?

  • Le collège de Leysin Une situation connue de longue date

L’ancien sanatorium qui abrite les classes secondaires 7/8/9 VSO et VSG des trois communes de la vallée (pour rappel, les élèves de VSB se rendent à Aigle), ne répond plus aux normes de sécurité, d’équipement et d’économie d’énergie. Dans ce cadre, et de manière non-exhaustive, on peut relever : une salle de travaux manuels où les élèves n’ont aucune possibilité de travailler le métal, une salle de sciences équipée en tout et pour tout d’un unique lavabo, une cuisine vétuste, une salle d’informatique ne pouvant accueillir plus de 10 élèves ou encore l’absence de salles de dessin ou de musique. Sans parler du manque de salles traditionnelles (des cours se donnent dans le bureau de la direction et se sont donnés par le passé dans la salle des maîtres) et de leur sous-équipement ou des couloirs totalement inadaptés pour une école.
Les élèves du secondaire qui fréquentent les écoles publiques de la commune sont défavorisés par rapport à leurs camarades de plaine. L’attractivité de Leysin auprès des familles souffre actuellement de cet état de fait.

  • Le temps presse !

Les communes doivent impérativement introduire le concordat Harmos d’ici 2015. Les horaires continus et les mesures d’accueil extra-scolaire qui devront être mis en place ne pourront être réalisés avec les infrastructures actuelles. Pour exemple en guise de réfectoire, les élèves sont actuellement répartis dans 3 restaurants du village. Que faire pour les élèves du primaire également si un réfectoire n’est pas mis à disposition ?
Notons que le Département «Formation et Jeunesse» souhaite depuis plusieurs années que les établissements scolaires accueillent l’ensemble des voies. Il estime également la situation des locaux leysenouds préoccupante. Les installations mises à disposition ne permettent plus, dans plusieurs disciplines de satisfaire au plan d’étude officiel.

  • Des solutions ?

Une étude dans le cadre de l’association intercommunale scolaire Les Ormonts-Leysin (AISOL) est en cours. Selon certaines sources, cette construction comportant de nombreux étages et des terrassements importants serait, en l’état, extrêmement coûteuse en raison, entre autres, de la situation de la parcelle mise à disposition par Ormont-Dessous.
Une autre solution peut-elle être envisagée si l’avancement des négociations avec les communes des Ormonts devait durer longtemps encore ? Peut-on envisager une construction financièrement raisonnable à Leysin, en collaboration également avec Aigle dont l’augmentation des besoins est perceptible ? Depuis de nombreuses années des élèves aiglons fréquentent l’établissement local…

Daniel Nikles

Lien Harmos :
http://www.vd.ch/fr/autorites/departements/dfjc/actualites/dossiers-en-cours/loi-sur-lenseignement-obligatoire-consultation/informations-generales/

3 réflexions sur “Ecoles … mais encore ?

  1. rigaud says:

    bonsoir, Je voulé vous écrire un mail avec plusieurs question, à propos de l’école à leysin. Du coup j’ai eu les réponses via votre article. Dommage que ça n’avance pas plus vite. J’aurais bien aimé avoir une cantine où mes enfants peuvent aller manger à midi. ça facilitera la vie. Mais pas en 2015, maintenant. Et je pense je ne suis pas la seul.
    J’aime bien cette phrase: L’attractivité de Leysin auprès des familles souffre actuellement de cet état de fait. C’est tout à fait vrai.

    P.S désolée pour les fautes, le français n’est pas ma langue maternelle.

    bonne soirée

    1. Daniel Nikles says:

      Chère Madame,
      Je ne puis qu’abonder dans le sens de votre commentaire.
      Pouvoir s’enorgueillir d’un label famille non-seulement pour le tourisme mais également pour la population locale : quelle belle carte de visite !
      L’accord intercantonal Harmos, déjà en vigueur, pose aux communes l’obligation de tenir compte, entre autres, des nouveaux modes de vie des familles. Les communes doivent proposer impérativement d’ici 2015, une offre appropriée de prise en charge des élèves hors du temps d’enseignement. Il s’agit notamment de l’accueil avant et après l’école mais aussi de l’organisation de devoirs surveillés, d’activités culturelles ou sportives par exemple.
      L’organisation du repas de midi fait également partie des éléments imposés. Les parents auront le choix d’y avoir recours ou non.
      A ce jour les autorités politiques de notre commune n’ont pas communiqué sur quelles options elles travaillent, ni sur leur mise en oeuvre. Une mise en oeuvre qui devra mobiliser nécessairement d’ importantes ressources financières, humaines et matérielles. Un grand chantier est donc ouvert, 2015 c’est déjà demain…
      En vous remerciant pour votre participation, je vous prie de recevoir, chère Madame, mes salutations les meilleures.
      Daniel Nikles

  2. rigaud says:

    Bonsoir,

    Merci pour votre réponse. je vais suivre avec intérêt l’évolution du projet de l’école continue.
    Bonne soirée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s