Votation fédérale du 13 février 2011

Inutile pour le repassage, cet objet a été construit pour tuer. Tuer est illégalL’initiative pour la protection contre la violence des armes est le seul objet soumis en votation fédérale le 13 février prochain.

Les adversaires de l’initiative « Pour une protection face à la violence des armes » souhaitent réduire le projet à une simple réaction émotionnelle, en faisant fi des débats et des combats déjà menés au sein du parlement à ce sujet.

Examinons posément les chiffres :

Selon les statistiques officielles, il y a en Suisse 2.3 millions d’armes à feu. Parmi ces 2.3 millions :

  • Tuer tue, un fusil d'assaut peut nuire gravement à la santé de votre entourage580’000 armes pour les tireurs sportifs et les chasseurs
  • 250’000 armes pour les militaires actifs
  • 1,5 million d’armes sont des armes militaires privatisées… et ce sont ces dernières en particulier qui posent problème.

Et du côté des victimes :

  • une moyenne de 300 suicides par an
  • 4.1 kg de métal et de plastique dans l'armoire, mais un poids beaucoup plus lourd pour toute la famille !58 décès par armes à feu (délits pénaux) de 1995 à 2007
  • d’innombrables menaces domestiques

Cette initiative, qui se veut un rempart contre les violences domestiques, les suicides et leurs conséquences durables sur le psychisme de l’entourage,  est soutenue par les associations de médecins, les policiers, les associations de femmes. Cependant, elle est fortement combattue par les partis de droite qui voient en elle une atteinte à la liberté personnelle.

Votre voisin est armé ... n'oubliez donc pas de graisser votre fusil de temps en temps, on ne sait jamais !Mais l’administration militaire elle-même a reconnu que le problème est à prendre au sérieux ; les derniers événements tragiques, hautement médiatisés, ont fait levier et ont poussé les autorités militaires à proposer le dépôt volontaire gratuit de l’arme de service à l’arsenal ainsi que le retrait des munitions de poche.

Ceci dit, ouvrons une parenthèse toute personnelle : tout militaire sait que soustraire quelques cartouches lors de tirs obligatoires ou de cours de répétition est un jeu d’enfant, même s’il est passible d’une forte peine. Il est d’autre part toujours aussi sociologiquement intéressant de constater que, lors des cérémonies de reddition de matériel en fin d’obligation de servir, un nombre extrêmement restreint de soldats rendent définitivement leur arme.

Détruire les valeurs suisses ? Ou détruire la vie d'un individu ? Tristes valeurs ...Alors, plus « d’Armes de Guerre » et mort des Abbayes ? Que nenni ! Ces sociétés, obligatoirement affiliées à la Fédération sportive suisse de tir, poursuivront leurs manifestations sans aucune restriction et les traditions resteront bien vivantes.

Bernard Grandjean

(images Forum)

Informations sur :

www.protection-armes.ch

www.stopsuicide.ch

 

4 réflexions sur “Votation fédérale du 13 février 2011

  1. Etienne Borloz - président des Abbayes de Leysin says:

    En lisant votre commentaire et que vous dites qu’il n’y aura pas mort des Abbayes, cela est FAUX. En effet les membres des Abbayes n’ont pas l’obligation d’être titulaires de licence et ne sont pas affiliés à la FST. La majorité des tireurs d’Abbayes tirent avec une armes démilitarisée (à mon avis 80%) qui est soit leur arme de service ou celle de son père voir grand-père pour certains…
    Ce sera donc indéniablement la mort des Abbayes et de 344 ans de traditions pour le tir de Bourgeoisie de Leysin et de 172 ans pour l’abbaye des Volontaires des Alpes et encore plus pour d’autres abbayes dans le canton de Vaud.
    Je comprend que certains milieux dénigrent totalement le tir, mais cette initiative ne réglera pas la circulation d’armes et se trompe de cible. Car un membre sans arme et un membre de moins au stand…

    Il n’y rien de mieux pour faire mourir un village que d’enlever ses traditions…

    ABE

  2. Bernard Grandjean says:

    Cher Monsieur,

    Je comprends parfaitement votre préoccupation qui me semble légitime.
    Les sociétés villageoises telles que les Abbayes ne doivent en aucun cas disparaître. Vous accepterez cependant sans doute d’entendre qu’elles ne cimentent pas plus la vie d’une collectivité que les paroisses, les groupements de jeunesse et les clubs de sport, puisque les activités sociales d’une région sont complémentaires.
    Si l’initiative socialiste passe, les Abbayes devront, comme toutes les sociétés de tir sportives, s’affilier à l’avenir à la FST, afin de permettre le contrôle de la détention des armes à feu en Suisse.
    Il ne s’agit pas, comme le prétend aujourd’hui Mme Martine Brunschwig-Graf (GE), dans le quotidien 24h, d’un acte de défiance vis-à-vis du citoyen, ni d’un glissement vers une déresponsabilisation de l’individu au profit de l’Etat. En l’état actuel des faits marquants (suicides, homicides, violences domestiques), il s’agit clairement d’une amélioration de la protection de chaque membre de notre société.
    Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à la vie politique de notre commune et je vous prie de recevoir, Cher Monsieur, mes salutations les meilleures.

  3. Etienne Borloz - président des Abbayes de Leysin says:

    Monsieur Grandjean,

    Comme je le rappelle, l’inititive ne va pas faire ressortir les armes circulants actuellement… Et je doute que son possesseur sorte du bois sous la seule menace d’une amende. L’achat d’armes est déjà fortement réglementé et très contraignant.
    Cependant, les posseseurs d’armes peuvent déjà déposer leurs armes s’il ne leur convient plus de l’avoir à la maison.
    De plus, je trouve qu’il y a beucoup plus de choses à faire avec les 6.4 millions d’investissement pour mettre en vigueur cette initiative et d’encore les 11 millions par année que va coûter la surveillance des dépôts, l’administratifs et j’en passe.
    On pourrait aider d’autres projets sociaux pouvant aider beaucoup plus de monde au lieu de les dépenser pour un danger très faible pour les citoyens .

    Bonne votation et que vive encore longtemps les Abbayes de Leysin

    1. Forum Leysin says:

      Bonjour Monsieur,
      Nous espérons de tout coeur que les Abbayes de Leysin vont savoir prendre le virage d’une reconnaissance officielle via la FST, en faveur d’un encadrement optimal de ce sport que nous respectons.
      Concernant l’initiative, reconsidérons la question financière que vous posez à la lumière du gain infini – mais non évaluable sur le plan financier – que produit l’évitement d’un, de deux ou de dix homicides. Une, deux, ou dix vies ne valent-elles pas cet argent ? (sans compter les frais juridiques colossaux, et la reconstruction psychologiques des familles touchées, qui a elle aussi un prix très important).
      Rappelons ensuite que, quand bien même peu de possesseurs d’armes non signalées iraient les rendre spontanément, leurs héritiers, dans quelques années, découvriront ce « patrimoine » et s’empresseront, pour la plupart, d’aller le déposer là où il convient, puisque l’état des biens fait au moment du règlement de la succession aura mis au jour ces objets. A moyen terme, cette régularisation est donc assez imaginable.

      Avec nos meilleures salutations.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s